Meetup Digital learning in motion, quand le vidéo dynamise la formation

Dans les locaux de NELL & Associés, le 23/11/2017

Animé par l’équipe pédagogique « Apprenance et formation des adultes » de l’Université Paris Nanterre.

Objet : « Utiliser les vidéos dans vos modules digital learning, c’est tendance, tout le monde veut créer sa vidéo interactive… mais comment s’y prendre ?

  • la vidéo devient partie intégrante de la formation, que ce soit en présentiel ou à distance,
  • vous verrez qu’il n’est pas forcément nécessaire de s’équiper d’un nouvel outil dernier cri ! ».

Quand l’utiliser ? Pour cela posons nous des questions sur le contexte :

  • quel est notre public ?
  • quel est l’objectif : Illustrer un concept, dynamiser la formation, rendre attractif…?
  • souhaite-t-on une vidéo interactive, une simple vidéo ou la simple succession de photos est-elle suffisante ?
  • à quel moment intégrer la vidéo, quand intervient-elle ? Il faut réfléchir à la place de la vidéo avec une vision d’ensemble de la formation,
  • à quel moment rendre la vidéo accessible : via un cheminement imposé ou à tout moment ?
  • finalement la vidéo existe-t-elle ou faut-il la concevoir ? Il faudra alors choisir un outil, citons « storyline » qui offre une facilité d’accès et une bonne couverture fonctionnelle.

Allons y, il faut désormais identifier les critères qui feront la réussite de l’usage de ces vidéos :

  • Le guidage : parlons UX, il est souhaitable d’avoir un feedback immédiat de l’utilisateur. Citons encore que le vocabulaire doit-être conservé tout du long et que l’utilisateur doit savoir où, quand et comment interagir. Pour cela des textes courts, de la mise en surbrillance ou encore des arrêts sur image vont faciliter la vie.
  • La charge de travail : facilitons la vie de l’utilisateur en comprenant que celui-ci regarde là où ça bouge le plus, il faut donc focaliser l’attention sur ce qui compte. Note : le regard braque principalement sur le texte.
  • Le contrôle explicite sur la vidéo : une table des matières, un démâtage manuel, une barre chronologique et la possibilité de se balader sont un vrai plus. L’utilisateur aime garder le contrôle.
  • L’adaptabilité : les novices doivent être guidés à travers un tutoriel alors que les habitués voudrons désactiver certaines fonctions d’accompagnement. Des niveaux de complexités ouvre l’accès à plusieurs populations. Le petit plus : susciter l’émotion pour favoriser la mémorisation.
  • La gestion des erreurs : quelle cause d’abandon plus forte que celle de tomber sur des messages d’erreurs. Entre les plantages, anomalies diverses sur des manipulations non prévues, messages incompréhensibles, soignez votre application.
  • Cohérence et homogénéité : charte graphique, police, sous-titres identique au message oral, prioriser la valeur ajoutée. Note : répéter ce qui a de l’importance.
  • La signification des codes : adaptez le vocabulaire à la population. Si le support ne peut plaire à tout le monde, focaliser vous sur ce que recherche votre auditoire.

Venons en au pourquoi ?

Quelles sont les plus values de la vidéo en formation? Voici le palmarès:

  • motiver les moins intéressés,
  • assurer la réussite des étudiants les plus faibles,
  • assurer une meilleure rétention.

Note : la vidéo satisfait plus que l’audio.

La vidéo est notamment très bien en complément et non en remplacement pour :

  • l’appréhension d’un logiciel,
  • les procédures médicales,
  • les consignes de sécurité tel en avion,
  • les recettes de cuisines.

Quelques exemples de notre quotidien :

Les vidéos simples, celles enrichies de texte, celles illustrées avec une bibliothèque d’éléments, les Vlog (blog vidéo), les interactives, les immersives ou encore les web séries.

Pour aller plus loin

La page du meetup https://www.meetup.com/fr-FR/MeetUp-E-Learning-Paris/events/244059434/

Leave Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.